...ou presque

07.01.2008, 10h10, 2.910kg, 46.5cm, 136db

Nom de code :

Piano à quatre nains (0)
Grâce à toi, je connais toutes les comptines enfantines francophones, et plus : j'ai à mon répertoire plus de chants que n'en pourront jamais mémoriser les moelles épinières tronquées de la Star'Ac. Sans compter les progrès incontestables que j'ai fait en vocalise.

J'apprends à être père, en somme, chaque jour, de babillages en lallations, avec le constant étonnement joyeux de la découverte.

A mesure que tu pousses, j'avance. Je joue à mirer tes deux billes. Canaille.

Raymond souplesse (0)
Prenons un papa que, pour les besoins de la démonstration, nous appellerons Raymond - tiens, c'est marrant ça, ça fait "quatre consonnes et trois voyelles !"

Bref. Laissons-là la dinde et revenons à notre Raymond. Raymond donc, est un débutant. Car, faut-il l'avouer, il a terminé avant-dernier du récent championnat du monde de manipulation de bébés en apnée.
Ce n'est pas faute d'avoir essayé. Mais la préparation de Raymond a été écourtée, faute à ce bébé inscrit dans les premiers jours du mois de janvier.

Dès lors se pose à Raymond un problème aussi difficile qu'improbable : comment ouvrir la porte de la salle de bain tout en tenant Monsieur-136-Décibels-qui-gigote-comme-un-lombric, et accessoirement allumer la pièce, éviter les courants d'air ?

Facile : Raymond se fait danseur étoile, petit rond de l'opéra, patineur artistique en quadruple loop piqué, Raymond s'élève au rang d'un Vaslav Nijinski, bande de sous-doués papistes que vous êtes, Raymond quaripède, Raymond écartelé, mais Raymond souplesse !

NDLR : depuis Raymond a affiné sa technique, de telle sorte qu'il lui suffit d'une demie-main pour contenir le monde.

Berceuse ou tout comme (0)
Mon petit Yanis, petite écrevisse
Mon tout petit homme, morceau de bravoure
Mon petit Yanis, ma petit' saucisse
Fragile poupée, mon ange au long cours

Mon petit Yanis, beauté réversible
Menue gigotance, ou petite momie
Mon petit Yanis, un brin irascible
Tu es pardonné, à voir pour les nuits

Mon petit Yanis, déjà un mois d'vie
30 bib'rons et plus, milliers de tétées
Pousse pousse pousse, grandis surtout ris
Mon petit Yanis, mon p'tit truc à moué.

Joyeux anniversaire !

Un petit pet en France (0)
Au vu des yeux effarés de mes géniteurs quand je me laisse aller à quelques flatulences impromptues, j'ai peur qu'un bruissement de pet de nourrisson en France ne provoque un tsunami à Bichkek.

Je me sens un peu coupable.

Papa est débile (0)
Je ne sais pourquoi, les parents veulent tout contrôler de la bébitude. Subtile vengeance sur leur quotidien sans doute.
Toujours est-il que les bébéphones font partie de leur arsenal parental, les fourbes ! L'émetteur d'un côté, le récepteur de l'autre, et voilà qu'on ne peut plus péter tranquillement.

Pour assouvir ce tout nouvel appétit tyrannique donc, Monsieur Papa entreprend de poser les bases de cette surveillance. Mais il est monotâche. Et pendant qu'il converse, en un mot, au téléphone pas baby, il s'escrime, il teste, il tempète, il reteste, il râle, il raccroche, rampe sous les meubles, branche, débranche, pète un câble. Essai infructueux.

Epuisé par l'observation de tant de contorsions inefficaces, je somnole. Je me sens transporter vers les abysses couffineuses. Papa est chocolat, il s'entête. Je décroche.

Un avion au décollage. Voilà ce que j'aurais pensé si j'avais su ce que c'est. Ou un pet mégajoulique et s'en décoller la couche :
"et mer**, y marche pas ce put*** de babymachin, là !!!"

Papa est débile. Si je veux dormir, va falloir que je lui dise, quand même, qu'il a inversé émetteur et récepteur.


<Précédent | 1 | 2 |